Forum de discussions autour du monde féerique
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La colline des elfes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liline
Elbereth
avatar

Féminin Nombre de messages : 2488
Age : 37
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: La colline des elfes   Ven 10 Aoû - 19:08

La colline des elfes



On dit qu'autrefois, la Fanchon s'en allait rôder sous la lune argentée, quand le Mai fleurissait la colline, énamourée d'on ne sait quel godelureau, quel baron ou sorcier. Car, plus d'un, passsant vers la colline que les Anciens nommaient "le tertre aux fées", entendirent les trilles sautillantes d'un flutieau dans la nuit. Or, le père à la Fanchon l'avait promise au fils du meunier. Mais la belle s'en fichait comme d'une guigne et se faisait sorcière aux étoiles pour charmer celui qui l'avait envoûtée. Elle tissait, tout le jour, du lin blanc, pour se vêtir au soir en épousée du clair de lune et se fondre à la brume, main dans la main avec des êtres jolis et mutins, venus d'on ne sait quel château de brume, quel monde, quel rêve ou quel passé.

Ces terres aux fées, aux feux de joie, il en est par-ci par-là dans nos campagnes et prés des bois; croupes herbues, vertes et dodues, cachant sous leur rondeur des secrets bien enfouis, des secrets d'un autre âge, où la terre était belle, où les hommes avaient encore une âme, avec des yeux clairs et non usés par des écrans, pour s'émerveiller de tout ce qu'il y a derrière le voile restreint de l'ordinaire.

Peut-être bien que la Fanchon possédait les yeux de cette âme d'autrefois qui faisait la richesse de tous ceux qui nous ont légué les histoires, les légendes et l'espoir. Et ses pieds, chaussés de jolis sabots de bois clair vernissé savaient danser sur la colline, les soirs de Mai...

Franchement, qu'aurait-elle fait à laver des frusques du fils du Meunier qui ne savait que moudre et ronfler et compter les écus qui avaient crevé les yeux de l'âme qu'il avait bradée au diable ou à quelque saint patron des pisse-menu, des besogneux, des avares ou des jaloux !

Aussi, la sorcière aux doigts de fée avait-elle décidé de ne point se compromettre avec ce rustre et brodait sur ses calicots des fleurs d'aubépine et des coupes de soleil, des croissants de lune et des rayons de miel, pour se parer comme la fiancée du Roi de Mai et s'en aller danser dans la rosée sur la colline à l'aurore, ou au crépuscule avec les elfes et les lutins.

Car sous les tertres se cache le monde de ces êtres mutins, joyeux et savants; Et deux fois l'an , à Beltane, à Samain (1), s'ouvrent tout grand les tertres où festoie la rieuse assemblée de belles gens vêtus de feuilles et de soie, de l'ambre dans les yeux, de l'or dans les cheveux.
Le mot de passe pour entrer dans leur monde enchanté ? Avoir le coeur pur et l'âme aussi claire que l'étoile du matin. Alors, on peut boire en leurs coupes, en leurs cornes, le vin d'ambre et la miellée enivrante. Mais jamais ne faut croquer de leurs galettes dorées légères à souhait, sinon jamais ne reviendriez vers père et mère ou fiancé.

Mais qu'importait à la Fanchon, dansant sur l'herbe drue au clair de lune, diaphane dans sa robe de lin, parée comme une fée pour les beaux yeux d'un fils des elfes...

Un beau jour, dans l'herbe drue de la colline, sous la lune argentée du mois de Mai, on retrouva un joli sabot de bois clair vernissé... Des jours auparavant, il avait chaussé le pied mignon de la Fanchon...et voilà bien qu'à présent il abritait le nid d'un rouge-gorge et sa couvée pépiante... Vous ne l'avez pas vu?

Si vous passez vers les Bois de sapin et de chênes rouges, non loin de la rivière, pensez à la Fanchon aux yeux clairs, qui a su danser avec les elfes de la colline des fées, sous la lune de Mai... Un frêne, porteur de gui et de magie, couronne le tertre fleuri que l'on appelle depuis longtemps "la butte des ris", car à son pied serpente des ruisseaux coulant vers le vallon. Mais qui saura danser sur la colline au mois de Mai et avoir l'âme assez claire pour donner la main au fils des elfes?.


Extrait du livre " Forêt celtique, Forêt sorcière" de Marie des Bois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesportesdeliandre.forumactif.org
 
La colline des elfes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La colline des elfes
» Elfes Noirs vs Hommes-Lézards - 3000/1500 points
» Tour 3: Orcs & Gobelins contre Elfes-Noirs
» [Liste Tyranide 1000pts] tyranides / elfes noirs
» Tour 2 ; bataille elfes noirs vs nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Fées  :: La Tanière du Sage Dragon :: Mythes et folklores-
Sauter vers: