Forum de discussions autour du monde féerique
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le cerf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liline
Elbereth
avatar

Féminin Nombre de messages : 2488
Age : 37
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: Le cerf   Dim 22 Avr - 16:47

Le Cerf


Symbole solaire du pouvoir celte, le cerf est l'animal de la vie (à cause de l'arbre que forment ses ramures), de la puissance, de la virilité, de la longévité (on disait qu'il pouvait vivre jusqu'à 900 ans) et de la vélocité. Comme l'ours, le cerf manifeste la force de la nature : sa chasse et sa capture sont le sujet de nombreuses légendes.

Grâce à sa ramure comparable à un arbre et qui se renouvelle périodiquement, le cerf passait déjà alors pour un symbole de la vie qui se perpétue, du renouveau et du passage du temps.

Il passe pour être hostile aux serpents venimeux, et son pelage constituait une amulette de protection contre leurs morsures. La poudre de bois de cerf protégeait aussi les semences des intempéries.

Le bestiaire du Moyen Age répète les mêmes enseignements, mais ajoute encore que les cerfs auraient découvert l'effet magique dont ils font usage pour se défaire des flèches qui se sont fichées dans leur peau, et cicatriser leurs blessures. On lit aussi que les bois de cerf constituent un puissant remède : la ramure droite, plus efficace que la gauche, chasse les serpents lorsqu'on la brûle. La viande de cerf fait tomber la fièvre, de même que l'onguent que l'on tire de sa moelle.
En héraldique, le cerf est le symbole de "la douceur et de l'indulgence, car il est dépourvu de fiel, ce qui explique sa longévité, qui est d'une centaine d'années". On y représente également la ramure seule qui est "un signe de puissance".

Dans la mythologie celte, les cerfs sont les "bêtes à cornes des fées" et les messagers entre le monde des dieux et celui des hommes. Le dieu celtique Cernunnos était couronné d'une ramure de cerf, comme l'étaient les chamans des peuples primitifs. En fait, de la même façon que le cerf a formé un couple d'opposés avec le taureau, il semble qu'il ait été surtout opposé dans les pays celtiques au sanglier, où le cerf (comme le cheval) représente l'élément masculin et combatif et le sanglier le côté féminin et érotique de l'homme et de la nature.

Une divinité gauloise porte le nom de Cernunnos, "celui qui a le sommet du crâne comme un cerf". Elle est représentée sur le chaudron d'argent de Gundestrup, assise dans la posture bouddhique, tenant d'une main un torque et de l'autre un serpent, entourée d'animaux les plus divers, et notamment d'un cerf et d'un serpent. Peut-être faut-il voir dans ces bois de cerf surmontant la tête du dieu un rayonnement de lumière céleste. Un autre monument remarquable est celui de Reims où Cernunnos est représenté en dieu de l'abondance. on en connaît plusieurs autres. Cependant, il semble bien que le dieu doive être compris comme le maître des animaux.

En Irlande, Saint Patrick se métamorphose et métamorphose ses compagnons en cerfs (ou en "daims") pour échapper aux embûches du roi païen Loegaire : il agit ainsi en vertu de l'incantation ou procédé magique appelé feth fiada, lequel procurait normalement l'invisibilité. le symbolisme du cerf dans le monde celtique est donc très vaste et il a trait certainement aux états primordiaux.

En Bretagne armoricaine, Saint Edern est représenté chevauchant un cerf.

C'est ainsi que la bande de guerriers qui est chargée de veiller sur les ports de l'Irlande et qui mène une vie libre et joyeuse parmi les bois et les vallées, les Fenians (ou compagnons de Finn) agit sous l'autorité de ce dernier dont le véritable nom est Demné, qui signifie précisément le cerf. De sa femme, la biche enchantée Sav, il aura un fils, Oisin (le daim - c'est le prototype du personnage d'Ossian tel qu'il a été restitué par MacPherson à la fin du XVIIIe s.), qui lui-même aura un fils, Oscar, "celui qui aime les daims".

Pour la possession de Grainné, la fille du haut roi de Tara, Cormac Mac Art, il poursuivra des années durant son neveu Diarmaid dont le sanglier est l'animal totem, donc aussi tabou (voir Tristan et Iseut où le cerf de Finn est remplacé par le cheval - et les oreilles de cheval du roi Marc).

Comme le cheval encore (mais également le renne ou le chevreuil), le cerf paraît avoir rempli chez les Celtes un rôle de psychopompe (qui conduit les âmes des morts) : c'est cousu dans une peau de cerf que, dans le roman de Tristan, le Morholt mort est ramené à la cour de sa sœur, la reine d'Irlande, tandis qu'Oisin, dans l'Accalam na Senorach ("le Colloque des Anciens"), va rejoindre sa mère dans l'autre monde.

A travers ses survivances dans la littérature galloise (histoire de Gereint et Enid dans les Mabinogion), puis médiévale et continentale (dans Erec et Enide de Chrétien de Troyes, par ailleurs une démarque du texte gallois), on trouve aussi la trace d'un symbole du cerf blanc qui renvoie apparemment à un ancien rituel magico-religieux pour s'approcher de la féminité divine.

Rapide et insaisissable, le cerf était souvent représenté - surtout sous la forme d'une biche ou d'un mâle de couleur blanche - comme un modèle de l'âme, ou un messager divin. Dans la mythologie celte, il tire le chariot de Flidass, déesse de la chasse.

De fait, il semble que l'invasion celte, lorsqu'elle s'est produite, a intégré dans ses propres représentations toute une partie du fonds pré-indo-européen, et que le culte ou les images de cerfs y renvoient très souvent à d'antiques pratiques chamaniques - comme dans l'épisode de Suibhne Geilt, "la folie du roi Suibhne", où l'on voit un souverain retourner à l'état de nature et vivre dans la compagnie des cerfs ou se saisir d'un daim pour en faire sa monture.

Le cerf, habitant de la forêt, est un défi perpétuel pour le roi chasseur Arthur. Au moment où la Cour prépare à Carlion le mariage d'Enid et de Gereint (Erec), on l'avertit qu'un cerf d'une splendeur inégalée traverse la forêt de Dena (Dean). Arthur le chasse et le tue, puis l'offre à Enid, lui donnant ainsi symboliquement les rênes du pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesportesdeliandre.forumactif.org
Oberon
Feu Follets
Feu Follets
avatar

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 40
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 04/08/2013

MessageSujet: Re: Le cerf   Mar 20 Mai - 14:46

Merci !

Le cerf est un animal qui me fascine au point qu'il revient souvent dans mes créations.
Je suis en train de réaliser l'équivalent d'un centaure mais version cerf avec les bois sur la tête !
Quelqu'un connait-il le nom de cette créature ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ceb-sculptures.blogspot.fr/
 
Le cerf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cerf & biche
» Cerf mulet
» Peaux de cerf à tanner
» La fête de Cerf-Volant en Inde...
» Cerf de Cristal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Fées  :: La Tanière du Sage Dragon :: Les Animaux à l'honneur-
Sauter vers: