Forum de discussions autour du monde féerique
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mes histoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
éléonore
méliades
méliades
avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 16
Localisation : Caché dans un monde Féerique . :)
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Mes histoires    Sam 2 Mar - 13:34

Hier j'ai eu l'idées d'inventer une petite histoire .
Je suis pas vraiment satisfaite de ma petite histoire , mais je voulais vous la faire partager ( je n'est pas trouvé de titre )
Si vous avez des histoires que vous voulez nous faire partager vous pouvez les poster ici .


Titania

Il était une fois, dans un vieux village tranquille et très fleuris, se trouvait une jeune fille aux cheveux, long et blond doré comme du blé .Cette jeune fille se nommé Titania .Ses parent étaient disparus peut après sa naissance, elle avait été recueilli par une famille qui se fichait complètement d’elle et qui la faisait dormir dans l’écurie, sans couverture nid coussin. A l’âge de 5 ans elle quitta la maison et l’écurie…
Après de nombreux jour de marche, un soir la jeune fille trouva une veille cabane de berger abandonné. Elle décida d’entrer pour se reposer. Le lendemain matin les raillons du soleil traversa la veille grange et la jeune fille se réveilla. Elle sorti et aperçu une rivière aux eaux étincelante, la jeune fille courra vers la rivière pour y boire. Elle plongea ses mains dans l’eau claire et bu. Elle avait tellement soif qu’une seconde elle but, ses main avait à peine éraflé des cheveux. Et tout d’un coup surgit une jeune fille aux yeux vert comme de la jade, au bout de son ventre se trouvai une longue queue. La jeune fille étonner lui demanda « Qui êtes-vous ? ». -Je suis, Parthénopé Sirène protectrice de cette rivière.-Et toi qui est tu jeune fille ?
-Je suisTitania, je suis une humaine et mes parents on disparues.
-Alors ces vous Titania.
-Oui ces moi. Vous me connaissez ?
-Oui, tes parents sont venu me voir et mon remis cette lettre peut après leur disparition. Il mon dit cette lettre peut après leur disparition. Il mon dit qu’une jeune fille du nom de Titania viendrait me rendre visite un jour.
-Vous connaissez mes parents ? Et qu’elle est cette lettre.
-Oui je les connais. Tien la lettre.
J’ouvris le papier et découvris un long texte.
- Parthénopé pouvez-vous me lire ce qu’il y a écris, car je ne sais pas lire.
-Oui bien sûr. Ve tu que je t’apprenne à lire ?
-Oui avec grand plaisir.
Parthénopé me lut le papier et m’appris à lire.
La nuit tombé je retournai dans la veille cabane.
Le lendemain matin, je sorti de hors et là, la rivière avait disparu.
Me rappellent de ce qu’il y avait écrit sur le papier je compris que la jeune Sirène était un esprit. J’aperçu que derrière le papier se trouvait comme une carte. Tout en bas de la carte se trouvait une phrase, je la lu « Si tu suis bien les indications de la carte tu trouveras le village ou l’ont habité, avant de disparaitre ». Je suivis les indications données sur la carte, des heures passèrent et je n’étais toujours pas arrivé au village, j’avais très soif et faim et j’étais fatigué. Je m’allongeai dans l’herbe fraiche et ferma mes yeux pour me reposer. Je sentis un petit insecte me monter sur la main gauche, j’ouvris les yeux pour voir qu’elle était cet insecte. C’était une petite coccinelle. Je me levai et repris mon chemin. De belle fleurs rose et blanche bordées le chemin, je décidai de faire un bouquet avec pour l’offrir à mes parents, espèrent les retrouver à mon arrivée au village. Le bouquet était magnifique. Je glissai ma main dans ma poche pour sortir le papier, mais il avait disparu. Sans se papier je ne pourrais pas retrouver le village. Comment-faire ? Levant ma tête j’aperçu des maisons et des champs. « Se doit-être le village » ! Alors je repris mon chemin, direction le village. Dans ma tête je me marmonnais « Je vais retrouver mes parents, je vais retrouver notre maison … ». J’étais super heureuse, autour de moi les oiseaux siffler de petit chant, les papillons me tourner autour et une abeille se posa sur le bouquet. Tout se passait bien, avant mon arriver au village. Arrivé au village les femmes appelé leurs enfants pour qu’ils rentrent. Je ne comprenais pas pourquoi tous les villageois réagissez comme ça, sauf une personne. Cette personne était assise sur une chaise et ne bougeai pas. Alors je m’approchai pour en savoir plus. S’était une vielle dame qui filait. Quand tout d’un coup elle s’arrêta de filer, elle leva la tête et dit « Vient Titania, vient chez moi ».
-Mais qui êtes-vous ?
-Je suis ta grand-mère tes parents sont mort.
-Mais je croyais que mes parents avait était juste disparu.
-Oui c’est ce que tout le monde dit mais en vrai ils sont morts.
Je lâchai le bouquet et me mit à pleurer.
Ma grand-mère me dit de venir.
Elle ouvra la porte et me fit entrer.
« Ne pleure pas mon enfant, je vais te préparer un chocolat chaud ».
Je m’assis sur la chaise et m’approchas de la table.
« Grand-mère j’ai froid ».
-Oui, mon enfant je sais tu vas pouvoir te réchauffer avec ce bon chocolat-chaud. Tien boit-le ».
Je bus mon chocolat-chaud et demanda à ma grand-mère « Grand- mère ou je dors se soir ».
-Tu dormiras dans ta chambre mon enfant.
-J’ai une chambre ?
-Oui mon enfant depuis ta naissance.
-Ou se trouve-t-elle ?
-Ou se trouve-t-elle ?
-Elle se trouve à l’étage. Veux-tu la voir.
-Oui grand-mère.
Nous montions à l’étage. Ma grand-mère poussa une porte est la se trouvait ma chambre.
« Grand-mère à qui sont ces poupées de porcelaine » ?
-Ces poupées sont à toi.
- Je me rappelle pas les avoir vu, sauf c’elle aux yeux vert. Elle me rappelle quelqu’un.
-Cette poupée n’est pas en porcelaine c’est une jeune sirène.
-Alors je la connais, car elle m’a remis cette lettre.
-Oui, mon enfant tes parents sont venus lui rendre visite pour lui remettre ce papier.
-Oui, mais c’est un esprit et puis comment mes parents ont su que je viendrai la voir.
-Ce n’est pas à moi qu’il faut le demander.
-Alors c’est à qui.
-Je ne sais pas mon enfant, bon il se fait tard il faut que tu dormes. Car demain ce n’est pas un jour comme les autres. Bonne nuit mon enfant fait de beaux rêves.
-Oui, grand-mère toi aussi.
Je fermai les yeux et m’endormis.
Le lendemain matin je descendis au salon.
Ma grand-mère se trouvait assise devant un gâteau.
« Grand-mère pourquoi as-tu fait un gâteau » ?
-Tu ne sais pas mon enfant ?
-Non grand-mère.
-Aujourd’hui c’est ton anniversaire donc j’ai fait un gâteau.
-Je ne savais pas que c’était aujourd’hui mon anniversaire.
-Et oui mon enfant c’est aujourd’hui à présent tu as 8 ans, fais un veux et souffle tes bougies.
Je fis le veux de retrouvait mes parents et je
soufflai mes bougies. Nous mangions du gâteau.
« Grand-mère puis-je sortir pour faire la connaissance des autres enfants ».
-Bien sûr mon enfant.
-Merci grand-mère.
Je sortis de hors. J’allai près des enfants pour leurs dire bonjour et faire leurs connaissances mais il me rejeta.
Je ne comprends pas pourquoi j’étais toujours à l’écart des autres enfants.
Triste je m’en allai dans la foret qui se trouvait juste à coter du village.
Je marchais, et là un grand et vieux chêne se trouvait en face de moi. Je m’approchai du chêne et m’assis en tailleur. Je dis au chêne mes tristesses et mes désirs. Un gland tomba et une fée le ramassa.
« Bonjour madame la fée ».
-Bonjour Titania, je suis la gardienne de se vieux chêne. Je vois que tu ne vas pas très bien.
-Oui mes parents sont morts et je me trouve toujours à l’écart des autres enfants car ils me rejettent.
-Désoler mais je ne peux rien faire pour toi. Prend se gland.
La fée me déposa le gland dans mes main et disparu.
Je priai le chêne de m’aider, mais rien se passa .Et la une de mes larme tomba sur le gland. Je pleurais et je laissai tomber le gland de mes main .Je me sentait seul et m’endormis .La jeune fille tellement triste ne se réveilla jamais, elle était restée devant le chêne en dorment. Son corps s’enracina avec le sol mais elle dormait toujours dans un sommeil profond.

FIN I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amie des arbres
Elenna
Elenna
avatar

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 71
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Mes histoires    Sam 2 Mar - 15:24

Certes, cette histoire est intéressante, et pour que tu en sois satisfaite, je pense qu'il te faudrait l'améliorer... en faisant attention à l'orthographe et à l'accord des verbes avec le sujet (j'ai vu des verbes au singulier avec des sujets au pluriel- mon sang d'ancien professeur de français n'a fait qu'un tour lol! - excuse-moi). Il faudrait aussi faire attention si tu racontes l'histoire en "je" (la narratrice est l'héroïne et raconte ce qui lui arrive) ou en "elle" (l'héroïne n'est pas la narratrice).
Autrement, le récit est assez bien construit et est agréable à lire- alors, améliore et continue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surlesentierdesfees.over-blog.com/
éléonore
méliades
méliades
avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 16
Localisation : Caché dans un monde Féerique . :)
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Mes histoires    Sam 2 Mar - 15:34

Merci pour tout ces conseille (pour la narratrice j'ai compris . En revanche pour toute les faute je vais ressayer de faire de mon mieux , parce que je suis nul en français Rolling Eyes No ) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amie des arbres
Elenna
Elenna
avatar

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 71
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Mes histoires    Sam 2 Mar - 21:32

Il n'est jamais trop tard pour s'améliorer...
Il faut arriver à maîtriser un certain nombre de règles les plus simples, après il y a les subtilités , les exceptions...
Je pense qu'autrefois, avant que tout le monde soit censé savoir lire et écrire, l'orthographe était affaire de spécialistes. Les grands de ce monde avaient leurs secrétaires qui écrivaient pour eux , et il n'y avait plus qu'à signer!
Avec le développement de l'instruction, il vaut mieux pour chacun de savoir s'exprimer par écrit en respectant les règles, car c'est plus facile à déchiffrer pour celui qui lit.
biz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://surlesentierdesfees.over-blog.com/
éléonore
méliades
méliades
avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 16
Localisation : Caché dans un monde Féerique . :)
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Mes histoires    Sam 2 Mar - 21:41

Exacte . Se que tu dit m'encourage encore plus bounce
biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
éléonore
méliades
méliades
avatar

Féminin Nombre de messages : 164
Age : 16
Localisation : Caché dans un monde Féerique . :)
Date d'inscription : 02/12/2012

MessageSujet: Re: Mes histoires    Sam 16 Mar - 9:31

Donc voila je les améliorais .


Titania
Il était une fois, dans un vieux village tranquille et très fleuris, se trouvait une jeune fille aux cheveux, long et blond doré comme du blé .Cette jeune fille se nommé Titania .Ses parent étaient disparus peut après sa naissance, elle avait été recueilli par une famille qui se fichait complètement d’elle et qui la faisait dormir dans l’écurie, sans couverture nid coussin. A l’âge de 5 ans elle quitta la maison et l’écurie…
Après de nombreux jour de marche, un soir la jeune fille trouva une veille cabane de berger abandonné. Elle décida d’entrer pour se reposer. Le lendemain matin les raillons du soleil traversa la veille grange et la jeune fille se réveilla. Elle sorti et aperçu une rivière aux eaux étincelante, la jeune fille courra vers la rivière pour y boire. Elle plongea ses mains dans l’eau claire et bu. Elle avait tellement soif qu’une seconde fois elle but, ses main avait à peine éraflé des cheveux. Et tout d’un coup surgit une jeune fille aux yeux vert comme de la jade, au bout de son ventre se trouvai une longue queue. La jeune fille étonner lui demanda « Qui êtes-vous ? ». -Je suis, Parthénopé Sirène protectrice de cette rivière.
-Et toi qui est tu jeune fille ?
Titania répondit « je suis Titania et mes
on disparues ».
-Alors ces vous Titania.
La jeune fille répondit « Oui ces moi ». « Vous me connaissez » ?
-Oui, tes parents sont venu me voir et mon remis cette lettre peut après leur disparition. Il mon dit qu’une jeune fille du nom de Titania viendrait me rendre visite un jour.
Alors elle répondit « Vous connaissez mes parents « ? « Et quelle est cette lettre ».
-Oui je les connais. Tien la lettre.
La jeune fille ouvra le papier et découvris un long texte.
Elle demandât a la jeune Sirène si elle pouvait lui lire le papier ».
-Oui bien sûr. Ve tu que je t’apprenne à lire ?
Titania répondit « Oui avec grand plaisir ».
Parthénopé lui lut le papier et lui avait appris à lire.
La nuit tombé Titania retournai dans la veille cabane.
Le lendemain matin, elle sorti de hors et là, la rivière avait disparu.
Titania se rappellent de ce qu’il y avait écrit sur le papier compris que la jeune Sirène était un esprit. Elle aperçut que derrière le papier se trouvait comme une carte. Tout en bas de la carte se trouvait une phrase, elle la lu « Si tu suis bien les indications de la carte tu trouveras le village ou l’ont habité, avant de disparaître ». La jeune fille suivis les indications données sur la carte, des heures passèrent et elle n’était toujours pas arrivé au village elle avait très soif et faim et elle était fatigué. Elle s’allongea dans l’herbe fraîche et ferma ses yeux pour se reposer. Elle sentit un petit insecte lui monter sur la main gauche, elle ouvrit les yeux pour voir quelle était cet insecte. C’était une petite coccinelle. Elle se leva et repris son chemin. De belle fleurs rose et blanche bordées le chemin, elle décida de faire un bouquet avec pour l’offrir à ses parents, espèrent les retrouver à son arrivée au village. Le bouquet était magnifique. Elle glissa sa main dans sa poche pour sortir le papier, mais il avait disparu. Sans se papier elle ne pourrais retrouver le village. Comment-faire ? Levant sa tête elle aperçut des maisons et des champs. « Se doit-être le village » ! Alors elle repris son chemin, direction le village. Dans sa tête elle se marmonnait « Je vais retrouver mes parents, je vais retrouver notre maison … ». Elle était très heureuse, autour de d’elle les oiseaux siffler de petit chant, les papillons lui tourner autour et une abeille se posa sur le bouquet. Tout se passait bien, avant son arriver au village. Arrivé au village les femmes appelé leurs enfants pour qu’ils rentrent. Elle ne comprenait pas pourquoi tous les villageois réagissez comme ça, sauf une personne. Cette personne était assise sur une chaise et ne bougeai pas. Alors elle s’approcha pour en savoir plus. S’était une vielle dame qui filait. Quand tout d’un coup elle s’arrêta de filer, elle leva la tête et dit « Vient Titania, vient chez moi ».
Titania répondue « mais qui êtes-vous » ?
-Je suis ta grand-mère tes parents sont mort.
La jeune fille répondue d’un air triste « mais je croyais que mes parents avait était juste disparu ».
-Oui c’est ce que tout le monde dit mais en vrai ils sont morts.
Titania lâcha le bouquet et me mit à pleurer.
Sa grand-mère lui dit de venir.
Elle ouvra la porte et la fit entrer.
« Ne pleure pas mon enfant, je vais te préparer un chocolat chaud ».
Titania s’assis sur la chaise et s’approchas de la table.
Titania dit « Grand-mère j’ai froid ».
-Oui, mon enfant je sais tu vas pouvoir te réchauffer avec ce bon chocolat-chaud. Tien boit-le ».
Titania bus son chocolat-chaud et demanda à sa grand-mère « Grand- mère ou je dors se soir ».
-Tu dormiras dans ta chambre mon enfant.
Titania répondit « J’ai une chambre »?
-Oui mon enfant depuis ta naissance.
Elle répondit « Ou se trouve-t-elle » ?
-Elle se trouve à l’étage. Veux-tu la voir.
Elle répondit « Oui grand-mère ».
Elles montaient à l’étage. Sa grand-mère poussa une porte est la se trouvait la chambre.
Titania dit « Grand-mère à qui sont ces poupées de porcelaine » ?
-Ces poupées sont à toi.
Elle répondit « Je me rappelle pas les avoir vu, sauf c’elle aux yeux vert ». « Elle me rappelle quelqu'un ».
-Cette poupée n’est pas en porcelaine c’est une jeune sirène.
Elle répondit « Alors je la connais, car elle m’a remis cette lettre ».
-Oui, mon enfant tes parents sont venus lui rendre visite pour lui remettre ce papier.
Elle répondit « Oui, mais c’est un esprit et puis comment mes parents ont su que je viendrai la voir ».
-Ce n’est pas à moi qu’il faut le demander.
Elle répondit « Alors c’est à qui ».
-Je ne sais pas mon enfant, bon il se fait tard il faut que tu dormes. Car demain ce n’est pas un jour comme les autres. Bonne nuit mon enfant fait de beaux rêves.
Elle répondit « Oui, grand-mère toi aussi ».
Elle ferma les yeux et m’endormis.
Le lendemain matin elle descendit au salon.
Sa grand-mère se trouvait assise devant un gâteau.
Titania lui demanda « Grand-mère pourquoi as-tu fait un gâteau » ?
-Tu ne sais pas mon enfant ?
Elle répondit « Non grand-mère ».
-Aujourd’hui c’est ton anniversaire donc j’ai fait un gâteau.
Elle répondit « Je ne savais pas que c’était aujourd’hui mon anniversaire ».
-Et oui mon enfant c’est aujourd’hui à présent tu as 8 ans, fais un veux et souffle tes bougies.
Je fis le veux de retrouvait mes parents et je soufflai mes bougies. Nous mangions du gâteau.
Titania lui demanda « Grand-mère puis-je sortir pour faire la connaissance des autres enfants ».
-Bien sûr mon enfant.
Elle répondit « Merci grand-mère ».
Elle sortit de hors. Elle alla près des enfants pour leurs dire bonjour et faire leurs connaissances mais il la rejeta.
Elle ne comprenait pas pourquoi elle était toujours à l’écart des autres enfants.
Triste elle s’en alla dans la foret qui se trouvait juste à coter du village.
Elle marchais, et là un grand et vieux chêne se trouvait en face d’elle. Elle m’approcha du chêne et s’assis en tailleur. Elle dis au chêne ses tristesses et ses désirs. Un gland tomba et une fée le ramassa.
Titania dit « Bonjour madame la fée ».
-Bonjour Titania, je suis la gardienne de se vieux chêne. Je vois que tu ne vas pas très bien.
Elle répondit « Oui mes parents sont morts et je me trouve toujours à l’écart des autres enfants car ils me rejettent ».
-Désoler mais je ne peux rien faire pour toi. Prend se gland.
La fée lui déposa le gland dans ses main et disparu.
Elle pria le chêne de l’aider, mais rien se passa .Et la une de ses larme tomba sur le gland. Elle pleurait et elle laissa tomber le gland de ses main .Elle se sentait seul et s’endormis .La jeune fille tellement triste ne se réveilla jamais, elle était restée devant le chêne en dorment. Son corps s’enracina avec le sol mais elle dormait toujours dans un sommeil profond.

FIN

biz adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes histoires    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes histoires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contes et Histoires philosophiques
» [Collection] Les Histoires illustrées (Jacquier)
» histoires de gamins
» Les merveilleuses histoires racontées par l'image
» HISTOIRES DROLES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Fées  :: La Tanière du Sage Dragon :: Mythes et folklores-
Sauter vers: