Forum de discussions autour du monde féerique
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Espoir rêvé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Irildor
Chevalier de l'Aube
Chevalier de l'Aube
avatar

Masculin Nombre de messages : 548
Age : 35
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Espoir rêvé   Ven 22 Avr - 12:09

Moi aussi je rêvais au creux d'une colline
Dissimulant l'aurore à qui s'y blottissait
Mais je me suis levé abandonnant les ruines
De l'attente incomprise où le rire est brisé

Je me suis vu aussi aux accents sélénites
Espérant m'échapper vers des cieux plus cléments
Où du monde exilé je me ferai ermite
Pour aimer de plus haut sans subir son tourment

La tristesse en tribut de qui suit l'innocence
La larme a caressé de sa main ma paupière
Refermée sur un rêve aux mélodies d'enfance
Où le cœur débordant sait trouver sa lumière

Pourtant au fond du gouffre attendait un sourire
Et l'ange merveilleux qui soutenait ma vie
Je compris que jamais je ne pourrais périr
Car pour l'éternité tant d'amour me bénit

Je découvris qu'un cœur est posé sur la mer
Infinie et dorée du sentiment qui aime
Et que si nos regards nous font des solitaires
Leur seule cécité nous frappe d'anathème

La vérité d'un cœur sait l'illusion suprême
De se croire esseulés au sein de l'Univers
Pour qui l'âme est la vie et l'amour est le thème
Le sens qui nous anime est d'unir notre Terre

Si tu veux bien m'ouvrir la beauté de ton cœur
Qui rayonne le vrai aux symphonies des cieux
Je voudrais y souffler un aujourd'hui meilleur
Sans même aller attendre un lendemain de mieux

Je n'aurais pas de jour à savoir qu'un cœur saigne
En murant tristement la beauté qu'il abrite
Si mon cœur peut prétendre une joie qui l'étreigne
Par l'âme ensoleillée de l'espoir et sa suite

Si je savais t'étreindre à l'horizon d'un rêve
Qui vivrait cœur à cœur sur un sourire uni
Pour une éternité à l'aube qu'il élève
Tu saurais pour toujours aller croire à l'ami

Que serait l'existence au loin de cet espoir
Que vaudrait le repos si je n'ai pas souri
Où conduiraient mes pas si je ne pouvais croire
À la main dans la mienne au chemin de ma vie ?

Nous commençons à deux pour doubler nos sourires
Nous caressons nos cœurs afin d'aimer deux fois
Pour initier la danse en laquelle un empire
Ne saurait contenir le cœur qui aimera

Et si l'amour déborde en ces doux cœurs étreints
Il touchera au loin les firmaments d'étoiles
Qui chanteront sans fin le merveilleux destin
De nos cœurs réunis comme une même toile...




– Le coeur est l'art du juste, car les cieux racontent la gloire des licornes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souryami.blanchelicorne.fr
 
Espoir rêvé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gavalda, Anna] 35 kilos d'espoir
» Vers l'espoir d'une vie nouvelle...
» une lueur d'espoir
» Bougie Espoir 2010
» Médaille d'Amour espoir et bonheur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Fées  :: Aux Doigts de Fées :: Ode de tout temps :: Irildor-
Sauter vers: